Plus de 729 000 personnes vaccinées

Published On décembre 10, 2016 |

Le ministère de la Santé publique et de la Population (MSPP) est sur le point d’achever sa campagne de vaccination contre le choléra, ayant atteint plus de 729 000 personnes avec des vaccins dans les départements du Sud et du Grand Anse, zones ravagées par l’ouragan Matthew.

Avec l’appui de l’Organisation panaméricaine de la santé / Organisation mondiale de la santé (OPS / OMS) et d’autres partenaires, des équipes de vaccination ont ouvert leurs portes dans les deux départements à partir du 8 novembre afin de réduire le fardeau des cas de choléra en immunisant des personnes dans 16 communes où les cas de choléra Ont été signalés et où les systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement ont été endommagés.

Les premiers rapports du ministère de la Santé montrent que la couverture vaccinale a atteint 94% à Grande Anse et 90% dans le Département Sud, mais les communes de Moron (Grand’Anse), Port-a-Piment et Chardonnières (Sud) ont une couverture inférieure à la moyenne. Dans certaines zones, les équipes ont été gênées par l’accès difficile, les routes ayant été coupées par l’ouragan et les populations déplacées, a déclaré le représentant de l’OPS-OMS, le Dr Jean-Luc Poncelet. Les responsables du Ministère de la Santé collectent actuellement des données et consolident les résultats tout en recherchant des poches de personnes non vaccinées dans les communes.

Des épidémiologistes et des spécialistes de l’immunisation ont été mobilisés pour appuyer la campagne qui a été réalisée avec 1 million de doses de vaccin contre le choléra administré par GAVI par l’intermédiaire du Groupe de travail mondial pour le contrôle du choléra. Le Corps Médical International (CMI), CDC, UNICEF, le PAM, PIH, Gheskio et d’autres partenaires de vaccination ont soutenu le Ministère dans la campagne, avec la mobilisation sociale et la logistique, y compris la chaîne du froid pour maintenir les vaccins puissants et le transport et le soutien des brigades de vaccination .

Daphnée Benoît Delsoin, ministre de la Santé publique a souligné que «le vaccin est une intervention supplémentaire qui nous aidera à sauver des vies, mais ne remplace pas les efforts que le gouvernement apporte dans le domaine de l’eau et de l’assainissement.

Poncelet a souligné l’importance pour tous les partenaires de conjuguer leurs efforts pour aider le ministère du ministère de la Santé à «travailler ensemble et avec des partenaires pour renforcer les capacités locales de gestion clinique des cas dans les centres de traitement du choléra».

Depuis que l’ouragan Matthew a frappé Haïti le 4 octobre, plus de 5 800 cas de choléra présumés ont été signalés par le ministère de la Santé, tandis que la population a besoin d’aide humanitaire reste à 1,4 million et plus de 175 000 sont encore dans des refuges Situation.

Des augmentations des cas suspects de paludisme ont été observées à Grand’Anse et au Sud dans les deux départements, et le programme national haïtien de lutte contre le paludisme a commencé la fumigation et la destruction des sites de reproduction des moustiques.

«Haïti a encore besoin d’aide humanitaire pour les zones rurales, la réhabilitation des établissements de santé, l’accès des ménages à l’eau chlorée et les agents de santé communautaire, en particulier pour les zones non fonctionnelles», a indiqué Poncelet.

Like this Article? Share it!

About The Author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *